Ad

Avec « Sublet », Eytan Fox inaugure le premier Festival Français du Film Juif

Ad

Cela faisait huit ans que le public l’attendait, huit années écoulées depuis l’excellent Cupcakes, une pétillante comédie sur fond de Concours Eurovision de la Chanson. Aujourd’hui nous y sommes : Sublet, le nouveau film du réalisateur Israélien Eytan Fox, est enfin diffusé en France.

Alors certes, pandémie mondiale oblige, un grand nombre de festivals sont depuis quelques mois présentés uniquement en ligne, et le tout premier Festival Français du Film Juif ne fait pas exception. Inauguré ce mardi 19 janvier, il se poursuit jusqu’au 1er février. 

Tel Aviv, de nos jours. Michael, écrivain et journaliste américain, débarque en Israël pour cinq jours. S’il est là dans le but de rédiger un article pour le New York Times, ce bref séjour est aussi l’opportunité d’un break bienvenu dans le couple qu’il forme avec son mari, David. 

Michael va sous-louer (d’où le titre du film) l’appartement de Tomer, jeune et bel étudiant en cinéma, qui voit là une source de revenu bien nécessaire. Seul hic : Tomer n’a en réalité nulle part où aller, ce que Michael ne va pas tarder à comprendre. Le premier ayant besoin d’un endroit où dormir et le second d’un guide pour découvrir la ville la plus animée du pays, ils décident donc de partager le logement.

Malgré leur différence d’âge et de valeurs culturelles, va alors s’installer entre les deux hommes une complicité toute en émotion, empreinte à la fois de parentalité et de sexualité. 

Loin de Cupcakes, The Bubble, Tu marcheras sur l’eau ou encore Yossi, Eytan Fox nous livre avec Sublet — dont le scénario est co-écrit avec le journaliste Itay Segal — un film intime, sensible et personnel, bien différent de ceux auxquels il nous avait habitués.

Porté par une distribution de choix, John Benjamin Hickey, vu récemment dans le biopic Mapplethorpe, et Niv Nissim, dont c’est ici la toute première apparition à l’écran dans le rôle de Tomer, se partagent de bout en bout l’écran… et les rues effervescentes de Tel Aviv.

Présenté au Festival de Tribeca en 2020 puis en ouverture du 37ème Festival du Film de Jérusalem, Sublet est aujourd’hui diffusé dans le cadre du premier Festival Français du Film Juif.

Sublet, d’Eytan Fox, actuellement disponible en ligne sur le site du FFFJ.

Si vous désirez aller plus loin :

Le nouveau cinéma israélien, d’Ariel Schweitzer, aux éditions Yellow Now. 15,00€.

Ad

Partagez vos impressions

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.