Et aussi sur Cultures-J.com

« Devance tous les adieux », le premier roman d’Ivy Edelstein

Devance tous les adieux, d’Ivy Edelstein, est un livre très surprenant. C’est le premier livre de l’auteur, et il ne serait pas étonnant de le voir grimper en haut du classement des ouvrages qui font du bien à l’homme.

devance tous les adieux ivy edelsteinC’est un récit qui traverse un thème douloureux et difficile : la relation au père à travers hôpitaux psychiatriques et suicide. Il parle donc de la mort aussi et de ce qui l’entoure.

Pour cela, Devance tous les adieux pourrait sembler très long, malgré le fait qu’il n’atteigne même pas 100 pages. Mais non, il peut se lire d’une traite. Il n’y a aucun mot en trop. Le texte est poétique, a quelque chose d’un tableau impressionniste.

Par petites touches, Ivy Edelstein peint une situation, traverse la mort, la transcende, se souvient du passé et utilise l’écriture pour rendre hommage à son père. Dans le même temps, la famille, la transmission, la religion et le pardon sont abordés à la fois avec douceur, délicatesse et aussi sans concession.

Ce texte n’est ni triste ni larmoyant. Les phrases sont percutantes, certaines donnant même envie de les surligner pour mieux les retrouver les jours de chagrin.

Sophie MASSON pour Cultures-J.com.

Devance tous les adieux, d’Ivy Edelstein, aux éditions Points. 8,70€.

2 commentaires sur « Devance tous les adieux », le premier roman d’Ivy Edelstein

  1. Un livre magnifique, le lire, le relire, des lignes à garder en mémoire.
    Un vrai talent, j’attends le second livre avec impatience.
    Merci à l’auteur.

Cet article vous intéresse ? Laissez un commentaire.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.